Ha Giang le bout du monde vietnamien…

Par 26 septembre 2017Voyage vietnam

Après avoir pris mon petit déjeuner avec vue sur les rizières en terrasses, je pars randonner. Je marche sur le chemin de terre rouge, les papillons et libellules tournoient autour de moi, les buffles se rafraichissent au pied des cascades, la chaleur est telle qu’à plusieurs reprises j’en fais autant.

Je suis en pleine montagne, loin de tout, les quelques maisons qui agrémentent le paysage me font prendre conscience que des gens vivent ici et la rencontre de cette vieille dame transportant sur le dos des feuilles de palmiers destinées à alimenter les animaux me le confirme.

Après avoir gentiment posé pour les photos, elle m’invite à prendre le thé. Une femme d’apparence plutôt jeune est à la porte, tenant un bébé sur les genoux.  (plus tard, Nam m’expliquera que c’était la grand mère et son petit fils et que la dame sur le chemin était l’arrière grand mère.)J’entre  dans l’unique pièce qui constitue l’habitat, il y fait sombre, seulement deux ou trois ouvertures laissent entrer un peu de lumière. On me fait prendre place sur un petit tabouret en bois. Face à moi se trouve les chambres, les matelas sont posés à même le sol et une moustiquaire fait office de séparation avec la pièce de vie. Je continue d’observer discrètement.

Mon regard se dirige vers la gauche et s’arrête sur l’hôtel des ancêtres. (Dans chaque maison, il y a cet endroit réservé en leur mémoire). Puis, encore un peu plus à gauche se trouve la cuisine. Je termine mon thé en admirant la broderie qu’exécute la plus jeune des deux femmes. Il est tant pour moi de partir, mais auparavant je m’offre une écharpe qui a demandé des heures de travail. Je suis heureuse de me faire plaisir et par la même occasion je sais que cet argent permettra d’améliorer l’ordinaire de cette famille.

Les paysages de carte postale m’accompagnent jusqu’à la fin de cette randonnée. Je reprends la route ce soir, c’est dans la famille de Doan que je passerai la nuit.

À très vite…

7 commentaires

Laisser un commentaire